Retro 02 Index du Forum Retro 02
Espace d'échanges et de discussion de Retro 02
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Chameau d'acier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retro 02 Index du Forum » » Retro Culture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kevorkian
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2006
Messages: 9 832
Localisation: Laon

MessagePosté le: 27/01/2016 13:23:57    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

Petite histoire que j'ai trouvé au hasard de mes errances sur le web, et après une rapide recherche, j'ai trouvé le site qui nous conte l'histoire assez folle d'Emile Leray, un mécano assez doué. Je vous laisse juger par vous-même.



A peine arrivé, la gendarmerie royale lui déconseille fortement de continuer plus loin, car la zone au-delà de Tilemsem est interdite d’accès, suite à de nouveaux développements dans le conflit qui oppose depuis des années le Maroc et le Sahara occidental.
Émile doit faire demi-tour de toute évidence, et les militaires lui demandent en plus de bien vouloir prendre à bord un permissionnaire pour le ramener vers Tan-Tan.

Analysant la situation, et voyant son projet de raid contrarié, Emile évoquera un problème d’assurance qui ne lui permet pas de prendre de passager, argumentant que sa 2 CV est déjà très chargée. Il sait pertinemment qu’il est très mal vu en Afrique de ne pas prendre de voyageur à bord de sa voiture dans ces circonstances. Il jouera la naïveté et l’incompréhension en adoptant l’attitude du touriste pas vraiment au courant des usages locaux.

Émile retourne donc vers Tan-tan sous le regard contrarié et réprobateur des militaires. Il repart à bonne allure, car il craint qu’on ne le suive et il veut rester hors de portée du regard de ceux qu’il vient de laisser. Son plan est de contourner la zone en hors-piste et retrouver sa direction initiale… Au bout de quelques kilomètres, il sort de la piste sur la droite et s’élance sur un sol inégal et rocailleux.
Au bout d’un moment, après des cahots plus forts, la voiture fait un bond et heurte brutalement un rocher. Il doit s’arrêter car la 2 CV ne répond plus très bien et pour cause. Bras de roue plié et longeron cassé…

Émile organise son campement autour de la 2 CV accidentée et réfléchit à la situation. Il est à quelques dizaines de kilomètres de Tan-tan, qu’il pourrait rejoindre à pied, mais il prend le risque d’abandonner une voiture certes en mauvais point mais pouvant toujours attirer la convoitise. Sans parler de son équipement.
Dans le désert, rien n’est définitivement perdu, surtout pour celui qui sait trouver…

Il a suffisamment de vivres et d’eau pour tenir un siège, et il prend une décision pour le moins étonnante : à partir de son épave, il va construire un engin à deux roues ! Il a soigneusement considéré un à un tous les obstacles techniques que ça comporte et ce docteur en mécanique africaine a tous les outils et les éléments pour réussir l'opération.

Dès le lendemain matin, il commence à démonter la 2 CV, enlevant d’abord la coque qu’il utilisera comme abri contre la fraîcheur des nuits et les tempêtes de sable. Contre la brûlure du soleil, n’ayant pas de chemises à manches longues, il se confectionne des manchons avec une paire de chaussettes.





Avec ce qu’il reste en état de la voiture, Emile Leray va tenter de construire une moto. La nuit a porté conseil et il a revu mentalement toutes les étapes et difficultés que comporte ce projet un peu fou… Un projet qu’il avait sans doute dû imaginer depuis longtemps, mais sans avoir eu l’occasion de le concrétiser.
Les bras de roue (auxquels il faudra supprimer un cm - à la scie à métaux) sont emboîtés à l’envers sur un châssis réduit de ses longerons avant et arrière. Le moteur et la boîte de vitesse sont ensuite posés sur le châssis, au centre. Il faudra réserver de l’espace pour la batterie et le réservoir et garder un emplacement vide pour les bagages. Sans négliger l’aménagement du système de direction.




Le plus surprenant dans cette moto 2 CV est la transmission. Elle est inspirée de celle des Vélosolex. C’est un tambour qui entraîne la roue arrière par frottement, et qui, par les lois de la physique et de la mécanique, oblige de rouler avec la marche arrière. Démonter la boîte de vitesse pour inverser le différentiel aurait été trop risqué dans cet univers de sable…

Il paraît impensable d’assembler cet engin dans le désert sans l’aide de perceuse et poste de soudure. Toutes les pièces seront assemblées par vissage. Quand au perçage, il se fera à l’africaine : la pièce de métal est pliée à 90° pour former une arête. A un point déterminé ; cette arête est affaiblie à la scie à métaux ou à la lime ronde. A la limite du perçage, il faut remettre la pièce à plat et perforer le point limé à l’aide d’un marteau et d’un pointeau. Les assemblages ont été effectués le plus possible en fonction des trous d’origine du châssis ou du bloc moteur–boîte.

Le reste n’est plus qu’une question de temps, conditionnée par l’épuisement des vivres. Émile estime devoir passer trois jours à construire sa moto, il lui en faudra douze en réalité…

Il y aura donc une grosse part d'incertitude pour mener à bien ce projet et il ne sera pas si aisé à réaliser qu'on pourrait croire. La possibilité de l'échec est restée présente pendant toute l'aventure, donnant quelques angoisses au mécano solitaire.








La moto 2 CV n’a pas été conçue dans un souci de confort, évidemment, c’est une notion assez secondaire qui n’était pas impérative dans ce qu’on pourra appeler le cahier des charges. Le prototype n’a donc pas bénéficié de certains aménagements souhaitables. Il faut savoir que, par exemple, l’échappement est libre, donc le nez et les oreilles profitent largement des pollutions du moteur. La moto n’a pas de frein, elle n’a pas non plus de cale-pieds, ce qui permet au moins de contrôler constamment la trajectoire avec les pieds, car l’engin manque de stabilité. Au premier essai, au démarrage, la moto a fait un soleil, occasionnant une belle frayeur à Emile, qui faillit se retrouver sous les 200 kg de sa machine.
Les réglages des commandes d’embrayage et d’accélérateur ont été particulièrement fastidieux à effectuer. Il a fallu plusieurs fois démonter, ajuster les pièces et les remonter afin d’assurer un fonctionnement optimum. De même, les essais se sont ponctués par de fréquentes chutes, sans gravité, mais relever le chameau d’acier à 2 roues s’est avéré particulièrement éprouvant physiquement pour le chamelier…

Toutes ces circonstances auront contribué à prolonger le séjour d’Emile dans le désert.




La dernière journée sera consacrée aux réglages et essais et au nettoyage de l’emplacement du bivouac.

Ce sera l’occasion d’immortaliser l’instant grâce à un petit appareil photo au déclencheur relié par une longue ficelle. Émile pose au milieu d’un endroit qui fut le théâtre, en mars 1993, d’un exploit insolite.




Il part le lendemain après-midi en laissant les pièces qu’il n’utilisera pas dans la coque de la 2 CV. Il emporte avec lui le reste de ses vivres, (plus qu’un litre et demi d'eau), le couchage, la boîte à outils, sans oublier cartes et boussole. Un petit matelas de mousse et une serviette cousus ensemble serviront de tente.
Après un parcours cahoteux et quelques arrêts pour améliorations mécaniques, il campe et s’endort au bord d’une piste. Dans la nuit, il est réveillé par trois militaires en 4x4, dont l’un reconnaît immédiatement le «touriste» de Tilemsem. Très irrité de le trouver dans la zone interdite, il doute fort des explications d’Emile Leray ; l’accident, puis la transformation en moto. Assez intrigué par l’engin, mais totalement incrédule, il veut voir la carcasse de la 2 CV pour avoir la preuve de cette histoire invraisemblable.

Le gradé décide de mettre un garde armé devant la tente et la moto, puis embarque Émile dans le 4x4. Au bout d’une heure de recherche dans l’obscurité, les restes de la 2 CV ne seront pas retrouvés. De retour au campement, Émile est autorisé à se reposer près de la moto jusqu’au lever du jour, surveillé à une centaine de mètres de là par les militaires dans leur 4x4. Le lendemain, la carcasse sera retrouvée et visiblement, les militaires se détendent. Émile apprendra par la suite que son interlocuteur voulait récupérer les pièces abandonnées pour son beau-frère…


Au petit matin, ordre est donné à Émile de reprendre sa moto, et il est sommé de rouler devant le 4x4. Le convoi part à faible allure en direction de Tan-Tan. Mais de nouvelles chutes agaceront sérieusement le militaire, pestant contre cet engin qui n’avance pas. Il appellera par radio un autre 4x4 qui viendra récupérer la moto 2 CV.
Arrivé à Tan-Tan le 6 avril, les choses se compliquent… avec leur lot de tracasseries administratives. Chez le gouverneur de la province, un procès verbal est établi, ainsi qu’à la gendarmerie royale. Le véhicule est mis en fourrière.

Emile a la désagréable surprise d’apprendre qu’il doit s’acquitter d’une taxe de 4 500 dirhams. Il est très mécontent car les douaniers lui avaient parlé la veille de simples formalités. Le véhicule avec lequel il se déplace est dangereux, et il ne correspond plus au descriptif de la carte grise. « Délit d'importation d'un véhicule non conforme »… En payant, il récupérera sa moto, avec toutefois l’interdiction de la conduire, et recouvrera sa liberté de mouvement.

On pourrait en dire long au sujet de cette mésaventure sur les rapports compliqués qui opposent Africains et Européens sur la question de l’argent…

Le lendemain, Emile est convoqué pour signer les formulaires de sortie du territoire, et va pouvoir repartir vers la France. Il pense revenir dès que possible récupérer la moto, mais d’ici là, il doit trouver un endroit pour la parquer. Il n’est pas question qu’il la laisse à la fourrière, ça risque de lui coûter cher, et l’endroit n’est pas gardé. Un douanier plus compréhensif que ses collègues veut bien prendre le chameau d’acier chez lui en attendant qu’il revienne au Maroc.




Un mois plus tard avec une autre 2 CV, Emile a fait 3 500 km entre Rennes et Tan-Tan pour venir récupérer la moto, démontée en 3 parties…

Depuis, le chameau d’acier-moto a connu les honneurs de la presse et participé à quelques manifestations comme le salon de l’Aventure et celui des Inventeurs de Rennes, le cinquantenaire de la 2 CV à Saint-Quentin-en-Yvelines, sans oublier les Motards ont du cœur.

Émile reviendra plusieurs fois en Afrique, et un voyage en 2006 sera une nouvelle occasion pour le docteur en mécanique africaine d’exercer ses talents en matière de transformisme sur le chameau d’acier…



Extraordinaire récit extrait de http://chameaudacier.free.fr/index.html que je vous invite à visiter. Sans trop spoiler, il a fait un bateau aussi...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 27/01/2016 13:23:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alpine
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2006
Messages: 4 300
Localisation: aisne

MessagePosté le: 27/01/2016 21:58:24    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

Quelle histoire Okay
Revenir en haut
JM
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 38 214
Localisation: La Ferté, 02

MessagePosté le: 27/01/2016 22:17:08    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

histoire hors normes !! Razz Okay

Président de Rétro02
Revenir en haut
Goupiloux
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 26 215
Localisation: Cugny

MessagePosté le: 27/01/2016 22:19:12    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

et sans outils ou quasiment pas

Vice président Rétro02
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Briti$Hak€R
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 5 848
Localisation: 02

MessagePosté le: 28/01/2016 23:31:58    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

Shocked alors ça, c'est l'aventure !

Souvent, il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con, que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet !

Si chacun mettait tous ses problèmes en tas, il pourrait ainsi voir les problèmes des autres, et dans ce cas, il y a de très fortes chances qu'il reparte avec les siens...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GW
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2010
Messages: 10 676
Localisation: Aisne

MessagePosté le: 29/01/2016 17:28:26    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

Il est bien mordu celui-ci !! Mort de Rire Mort de Rire Okay Okay Okay Okay Okay

B3247
Revenir en haut
Alphonse Magova
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2008
Messages: 1 377
Localisation: Soissons

MessagePosté le: 29/01/2016 20:41:46    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

Respect! Okay

Audi 100 S4 92
Audi Coupé GT quattro 87
VW Golf 1 GLS 81
BMW 325is E30 91
VW Corrado G60 89
Suzuki GT 125 '76
Revenir en haut
GW
Membre du Club
Membre du Club

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2010
Messages: 10 676
Localisation: Aisne

MessagePosté le: 10/02/2016 10:50:44    Sujet du message: Chameau d'acier Répondre en citant

A priori, la modification est tout à fait réalisable en plein désert, la faire rouler semble être une toute autre affaire...


https://www.youtube.com/watch?v=fHhCBmREtwY



https://www.youtube.com/watch?v=sXL1KOdj5V8




La Two See Vee coute des milliers de dollars aux USA, ils pensent qu'on peut en acheter pour 150$ ici en France mais ça c'est pour les modèles réduits...

B3247
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 03:58:37    Sujet du message: Chameau d'acier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retro 02 Index du Forum » » Retro Culture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com